Certains ont une image du yoga faite de discipline, de rigueur, d’austérité même. Qu’en est-il vraiment ?

Le yoga nécessite une certaine discipline c’est vrai, pour se concentrer et bouger en conscience, pour assimiler les divers apprentissages, pour rester constant dans sa pratique personnelle, pour lui rester fidèle au fil du temps quand la vie moderne nous happe parfois et nous fait perdre nos priorités essentielles.

La rigueur et la précision sont nécessaires pour pratiquer en sécurité et ne pas se blesser, mais aussi pour bénéficier des bienfaits des postures, des respirations contrôlées, des concentrations ou des mudras dans le juste alignement du corps.

Le yoga est aussi une philosophie de vie faite d’observances envers les autres (les yamas), envers soi (les niyamas) et l’ensemble du vivant, qui peuvent sembler austères et exigeantes. Il nous incite à l’introspection pour s’observer soi-même, changer ce qui doit l’être, évoluer, et cela aussi demande du courage. 

Alors, écoutez-bien ce secret de yogi : tout cela est vrai je vous l’accorde, mais je vous assure que les efforts consentis valent vraiment le coup !

Car chaque séance sera plus facile que la précédente, nous demandera moins d’effort et nous apportera plus de bienfaits, de détente et de bien être. Ce que le corps ou l’esprit connaît déjà reste un acquis qu’il suffit de venir mobiliser de nouveau.

Chaque règle morale que nous intégrerons dans notre vie viendra dissoudre les attitudes moins vertueuses. Chaque pas compte aussi petit soit-il, et les aller-retour ne doivent pas nous décourager, ils font partie de notre condition humaine.

Peu à peu, en restant toujours bienveillant envers soi et en s’autorisant à avancer au rythme qui nous convient, et dans le respect de notre niveau de conscience, nous verrons se dissoudre nos souffrances dans notre corps, dans notre esprit et dans notre coeur… pour accéder aux portes de la liberté. Car c’est bien là que nous allons la trouver : être libre, c’est être libre de soi.

Le yoga a ce pouvoir de dissoudre les douleurs physiques qui nous limitent dans nos gestes, de faire taire notre mental à l’origine de nos soucis et de détricoter ses stratagèmes qui nous enferment dans des schémas de pensée répétitifs, de nous déposer dans notre espace sacré au potentiel illimité, fait de pure conscience, de joie infinie, d’amour inconditionnel.

Il nous ouvre à une compréhension du monde vraie et authentique, nous permet de nous défaire des voiles d’illusion qui cachent notre véritable moi, et de redevenir acteurs de nos vies.

Il nous permet de simplement être, et c’est là que réside notre liberté.

Une pratique pour se sentir libre : positionnez vos mains pour prendre Garuda Mudra et imaginez que vos doigts sont les plumes d’un aigle. Maintenant déployez vos ailes et prenez votre envol en toute liberté.

Illustration : Jalan Jagat Eli